L’inbound marketing est autant employé aujourd’hui pour de bonnes raisons. C’est de loin la stratégie marketing qui offre les meilleurs retours à l’heure actuelle. Attention toutefois, il est important, avant de se lancer, de savoir définir son identité et identifier les personas.

La mise en valeur de la marque à travers un contenu de qualité

Pour Bérangère Gloaguen, il est essentiel de bien segmenter le contenu que l’on veut mettre en avant sur les différents médias sollicités. Sur Twitter, LinkedIn ou Facebook, les prospects ne cherchent pas la même information et n’ont pas les mêmes habitudes de consommation de l’information, du fait même de l’ergonomie des interfaces de ces réseaux sociaux. On parle alors de développer l’awareness – la prise de conscience – d’une audience ciblée à travers le contenu. Présenter un case study est une très bonne méthode mais renoncer à déclarer des banalités l’est tout autant.

Abandonner l’idée de « typologie de client » au profit des « personas »

Les personas ne sont pas des typologies de clients, ce sont finalement des scénarios de comportements qu’adopteront les prospects selon leur besoin. « C’est une approche plus dynamique, pluridimensionnelle », explique Gabriel Szapiro. « Lors d’un cycle de vente, le prospect va chercher du contenu générique. Mais plus le produit est technique, plus il va passer du temps dans sa recherche pour analyser et comparer les offres », précise Bérangère Gloaguen.

Pour cela, il faut personnaliser la marque. Cette démarche est d’autant plus impactante pour le client ciblé qu’il va pouvoir se reconnaître dans son histoire, son enjeu et ainsi s’identifier. Qui prendra la parole ? Une personnalité charismatique de la marque ou de l’entreprise à laquelle l’audience pourra rapidement et efficacement se reconnaître. Ici, pas d’égérie. On fera prendre la parole à un expert, un employé, un membre de la direction générale, un client ambassadeur mais avant tout un utilisateur. Pour Gabriel Szapiro, ce qui compte c’est l’impulsion, notamment dans la publication. « Que ce soit une fois par mois ou une fois par semaine, la régularité dans la mise en ligne est primordiale », ajoute-t-il.

Calibrer les points d’interactions avec les personas en fonction de clés d’entrée dans le contenu

Il faut prendre en considération le cheminement du prospect. Quand on évoque l’expérience client, il est important de revenir à la base de cette expérience, à savoir le parcours client. Or, dans beaucoup de campagnes traditionnelles, on a tendance à se focaliser sur la landing page (page d’accueil). « Une erreur classique », souligne Bérangère Gloaguen. Dans une stratégie d’inbound marketing, il faut construire une landing page sur laquelle l’utilisateur est redirigé. Cette page peut, par exemple, présenter un événement, une solution ou un produit spécifi que. « Plus une personne se sent ciblée,

plus elle va se sentir considérée », ajoute l’experte. L’inbound marketing mise sur le contenu à travers un blog ou un site, des outils interactifs, des photos, des infographies, des vidéos ainsi que des ebooks (Livres Blancs)… Et sur le contexte ! En publiant le bon contenu au bon endroit et au bon moment, le marketing devient pertinent et utile pour vos clients, donc efficace, loin d’une approche intrusive.